Véritable fibre de carbone kevlar 1 Mètres X 50 Centimètres


Véritable fibre de carbone kevlar 1 Mètres X 50 Centimètres

Référence: 2031

3 en stock

189,90 €
99,00 / Kit(s)
Vous économisez 48 %

Kit(s)

La fibre de carbone kevlar possède différentes propriétés intéressantes, telles la résistance à la chaleur, à l'élongation ou au cisaillement. Il est donc utilisé dans de nombreux domaines où ces caractéristiques sont recherchées :

  • gilets pare-balles, casques (associé à une ou plusieurs autres fibres telle(s) la fibre de verre ou de carbone) (tissage + résistance) ;
  • renforts de vêtements plus ou moins importants en fonction de la personne ;
  • voiles et coques de bateaux (résistance à l'élongation et aux solutions alcalines) ;
  • domaine aéronautique, aérospatial (ailes d'avions…) ;
  • matériel sportif (patinage de vitessesnowboardskicanoë-kayakescrimeraquettes ou cordage, pelote basqueavironetc.) ;
  • pneumatiques (résistance au cisaillement) ;
  • bâtiment : le PPD-T est utilisé pour les bâtiments de haute sécurité (par exemple le Pentagone aux États-Unis) ;
  • Hi-Fi : pour la membrane de certains haut-parleurs ;
  • sapeurs pompiers : certaines bouteilles d'air sont en Kevlar.

Gilet pare-balles

Avant les années 1970, la plupart des gilets pare-balles étaient en acier, ce qui les rendait lourds et encombrants. L'apparition du Kevlar de la compagnie Du Pont a permis le développement d'un nouveau type de gilet pare-balles flexible et beaucoup plus léger, ce matériau étant aussi plus résistant que l'acier. Ce matériau était cependant prévu à l'origine pour le renforcement de pneus, et ses réelles capacités antibalistiques étaient inconnues. Le grand potentiel de ce nouveau polymère poussa le National Institute of Justice américain à effectuer des recherches divisées en quatre phases. La première consista à tester la fibre de Kevlar afin de découvrir si elle pouvait arrêter une balle. La seconde consistait à trouver quelle épaisseur de Kevlar était nécessaire selon la vitesse et le type de projectile. Cette phase permit ainsi la création du premier prototype pouvant protéger contre les principales menaces des policiers de l'époque, soit les calibres .

En 1973, des chercheurs de l'Arsenal Edgewood de l'armée américaine développèrent un gilet pare-balles fait de sept couches de Kevlar pour essai sur le terrain. Ces essais permirent de mettre en évidence la grande perte de résistance du Kevlar lorsque celui-ci était mouillé ou exposé aux ultraviolets, y compris via la simple exposition au soleil. De plus, les agents de nettoyage à sec ainsi que les agents de blanchiment diminuaient également les propriétés antibalistiques du Kevlar après plusieurs utilisations. Afin de régler ces problèmes, les gilets pare-balles sont maintenant recouverts d'un matériau étanche à l'eau, résistant aux UV et aux agents de nettoyage.

Parcourir cette catégorie : Produits spéciaux